Blueberry Hill: de Glenn Miller à Fats Domino

 

fats.png

On nous a répété en boucle lors de son décès le 24 octobre dernier que Fats Domino est un pionnier du rock ‘n’ roll, mais il faut bien admettre que son style était plutôt le rhythm and blues très ancré à la Nouvelle Orléans.

Mais chaque morceau a sa vie et le tube planétaire Blueberry Hill, qui a rendu Fats Domino célèbre en 1956 en est l’illustration.

C’est une version live un peu plus tardive que j’adore. Ce 45 tours est dans le jukebox depuis de nombreuses années.

Ce morceau a d’abord été écrit pour Gene Autry, le cowboy chantant, mais a été rendu une première fois célèbre en 1940 par Glenn Miller et son orchestre:

 

Les plus perspicaces d’entre vous aurons noté que la prise de son du jukebox ne varie plus suivant où se trouve l’iPhone. J’ai reçu le micro filaire que j’ai commandé:

 

boya.png

Je l’ai placé sur un support au sol à environ 1.50 mètre du haut-parleur. J’aurais pu le mettre un peu plus loin car on est à la limite de la saturation, ou baisser un peu le volume. Mais j’aime bien quand le volume est puissant et la vidéo traduit assez bien la puissance de la bête!

4 réflexions au sujet de « Blueberry Hill: de Glenn Miller à Fats Domino »

  1. Amusant ces 3 interprétations différentes du même titre archi connu.
    Par contre, c’est quoi cette présentation laconique de ton micro filaire? Non mais allô quoi (devant le micro)! M’enfin François, dis kek’chose! Effectivement les basses saturent un peu avec Fats: positionnement/réglage micro, retravail en post-prod?

    J'aime

  2. Pour la présentation, je suis laconique parce que je n’ai pas envie de tartiner sur le sujet. J’avais déjà mis un lien vers la page où je l’ai trouvé. Il y a toutes les infos dessus. N’est pas François qui veut… 😜
    Quant au son, je vais poursuivre mes expériences. Au début, je l’ai mis bien trop près, à 30 cm. Là, je l’ai mis à 1.50 m. et ça sature encore légèrement. J’aurais pu aussi baisser le volume du jukebox, mais j’ai choisi l’option forte, qui fait penser à du live et qui fait tout vibrer avec les basses, ce qui reflète bien l’écoute en situation.

    J'aime

  3. 😀😀😀 pour vos commentaires!

    J’aime bien la version de Glenn Miller, mais les 3 sont chouettes. Sympa de pouvoir comparer.

    Pour le micro: c’est le début d’un studio d’enregistrement vidéo chez toi, ça.

    Propositions pour la suite:
    – 3 lightbox, deux sur les côtés, une suspendue au plafond, de face et un mini spot à l’arrière
    – et puis tu changes la vitre du Rock-Ola (purée, difficile à écrire, celui-là, avec la correction automatique) pour en prendre une sans reflets!😀

    Merci pour ce bon moment.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s