Quand Johnny était malade du Kili Watch

 

johnny.png

Après avoir entré et sorti pendant 37 ans des 45 tours dans mon jukebox, je constate qu’il ne reste plus qu’un disque en langue française: Johnny et son Kili Watch. Cloclo, Françoise Hardy ou Sheila ont passé à la trappe depuis longtemps.

Il faut dire que cette version de Kili Watch n’est pas l’originale de 1960 en studio, mais une version live de 1961, bien plus pêchue. Ceci explique peut-être cela.

Dans la foulée, en faisant des recherches, je suis tombé sur une vidéo du même titre tournée à Genève, en 1961 aussi. Il tenait la forme le Johnny:

Tout ça me fait penser qu’il faut que j’essaie quand même de remettre du Dutronc…

16 réflexions au sujet de « Quand Johnny était malade du Kili Watch »

  1. Salut Caplan,
    Je suppose que tu le sais, mais bon ! Ce morceau a été créé par un groupe belge appelé Les Cousins. On peut écouter leur version là : http://www.bide-et-musique.com/song/1903.html.
    A noter, en fin de commentaires sur ce site : « Le compositeur bruxellois du tube planétaire « Kili Watch »,Gustave Derese (alias Gus Derse) est décédé ce jeudi 06/03/2014 à Evere à l’âge de 85 ans. »
    Sur Wikipédia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Kili_Watch_(chanson)), on prétend que Gus Derse se serait approprié les droits d’auteur alors que la chanson aurait été composée collectivement par tous les membres du groupe.
    En 1960, j’étais un petit bruxellois de 11 ans et j’ai été abreuvé de ce morceau (version Cousins) à longueur de journée… C’était pas bien brillant quand même !

    J'aime

  2. Oui Daniel. J’avais vu que c’était un groupe belge qui avait créé cette chanson. Du reste, on entend que Johnny est encore bien « belge » aussi à cette époque. Il chante « depouis deux jours » 😜

    J'aime

  3. Salut Caplan, ça fait plusieurs fois que je passe jeter un coup d’œil chez toi et que j’écoute avec un plaisir assez nostalgique tel ou tel disque que tu fais tourner sur ton juke-box. J’ai encore pas mal de telles galettes chez moi.
    Cela dit, je te passe un petit article du Temps d’hier qui pourrait t’intéresser. Je n’ai pas retenu si le restaurateur de ton Rock-Ola est précisément le même que celui mentionné dans l’article. En fait, j’aurais dû me donner la peine de relire tes articles précédents, mais ce matin, je suis un peu à la bourre !

    J'aime

  4. Merci Landri! Non, je ne connaissais pas ce restaurateur, mais je vais noter son nom si jamais…
    Parce qu’en fait, je n’ai jamais eu besoin d’un restaurateur. J’ai acheté ce jukebox en 1980 chez un concessionnaire Rock-Ola qui fermait boutique. Ce n’est pas comme ces objets qu’on trouve abandonnés et tout pourris au fond d’un garage et qu’il faut restaurer à grands frais. Cette machine était en parfait état, car elle n’avait que 18 ans. Je l’ai payée … 250 francs! A l’époque tout le monde se foutait des jukeboxes qui étaient parfaitement ringards.
    Depuis, je le lubrifie soigneusement, je change l’aiguille et je fais briller les chromes. Que du bonheur!

    J'aime

  5. Pourquoi? Vous avez quoi, toi et François, à vous étonner de me voir parler de Johnny? Je répète que je ne suis pas fan, mais je trouve qu’il a tout à fait sa place ici, eu égard à son importance dans la culture francophone.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s